MUSE & HOMME
Rêverie chaotique
Sorte de cauchemar burlesque sur la création.

image

Entre animaux empaillés et « Eden en chantier » vivent Baubo et Vivant.
Baubo : Féminité démiurgique et grabataire, trônant sur une chaise aux pieds circulaires. Ventre humique grouillant de petites choses comme le chapeau d'un magicien tordu, flanqué de 2 jambes nues ouvertement résolues à garder la pose.
Vivant : Corps de valet ménager, garde-malade, amant fantasmé, ami charnel, présence vibrante et dansante qui pisse au bénitier de ce démiurge auquel il ne doit rien. Une liberté attachante !
Le public est convié à assister à leurs curieux rituels.
À la lueur de lampes de poche, Vivant danse pour la foule muette et immobile tassée derrière les vitrines.Les yeux de verre s'illuminent, les crocs scintillent, plumes et pelages luisent . On entend quelques bêtes galoper, quelques troncs grincer et une petite voix chanter : « Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup y est pas... »
Puis il est temps de se rendre près de Baubo qui appelle : Vivant, je veux mon injection !!
Oui, Baubo carbure à la lumière, comme au commencement.
Baubo, déesse archaïque et particulièrement givrée, aime la matière fraîche et tendre de la glaise des créatures qu'elle enfante. Grâce à la souplesse du matériau, elle peut délicatement scalper Gaston (un de ces avortons né du trou moussu...) et briser son crâne d'oeuf pour y tremper quelques mouillettes puis décider qu'il n'est: « Pas assez cuit ! ».
Ainsi va la vie avec Baubo, une vie qui ne fait jamais long feu. Comme les enfants faisant vite fait quelques figures de pâte à modeler afin de mieux les dégommer, c'est dans l'art de la destruction que Baubo semble prendre son pied. Plaisir de courte durée...
Vivant s'occupe des restes, alchimise, et nourrit l'Eden, jardin gisant au pied du démiurge ravagé.
Rien ne se perd ! Tout se transforme !
Puis le monstre s'endort, lassé de ses tentatives ratées, deux bouts de chandelles enflammées en guise de dernier regard vers un public ...médusé !

Muse & Homme est né d'un travail de stage avec Philippe Gentil et Mary Underwood, et de la découverte d'un lieu : Le Museum d'Histoire Naturel de Chambéry.
Muse & Homme est né avec la Cie UNIQUE (comme tout le monde) et vice-versa.

Conception : Jackie Mézin
Jeu : Khalid Benghrib et J. Mézin
Univer sonore : Bruno Moreigne
Création du 12 au 21 avril 2002 au Museum d'Histoire Naturelle de Chambéry

Avec le soutien du Conseil Général de la Savoie


Plus d'images (Photos : Isabelle Fournier)
Un peu de son ?